C’est le moment de ….

Si ce n’est déjà fait, c’est le bon moment pour

  • semer des haricots, la terre est suffisamment réchauffée. Nous testons de nouvelles variétés notamment les Orteils du Pêcheur (à écosser et à rames), gros haricots blancs mais également les haricots doliques ou haricots au kilomètre.
  • planter les tomates, les poivrons, les aubergines, les concombres, les courges et courgettes, le basilic.
    Les Saints de Glace sont passés, le risque est quasiment nul d’avoir une gelée tardive dans le sud. Ce sont des plantes gourmandes, un apport en compost sera le bienvenu sauf si vous avez mis du fumier à l’automne.
  • semer des poireaux d’hiver
  • semer des salades d’été c’est-à-dire des salades qui résistent à la montaison et supportent les grosses chaleurs. Nous avons choisis :
    Laitue pommée d’hiver passion brune, veille variété datant du 19 ème siècle
    Laitue pommée reine de juillet
    Laitue batavia goutte de sang
    Laitue batavia merveille de Vérano
  • il faut coucher les oignons plantés en automne pour permettre au bulbe de grossir et arracher ceux qui monteraient à graines.
  • enlever les fèves et les pois qui sont arrivés en fin de production pour laisser la place à une autre culture. Les légumineuses ont la particularité d’enrichir le sol en azote, on leur fera succéder des plants qui en sont friands notamment les céleris, les poireaux, les salades, les blettes, le persil les choux, les navets.

2 Commentaires

  1. Catherine Sornicle-Balestro

    Chers amis,
    me voici en admiration devant les nombreuses tâches que vous accomplissez simultanément, la passion que vous y mettez et l’étendue de votre savoir!
    Tout cela donne envie de travailler la terre et de produire de bonnes choses. Mais comme on se sent petit devant la science du jardinage, dont on devine qu’elle est sans limites! (Une science ou un art?)
    Bon courage à vous, bien amicalement,
    Catherine

    • Chère amie,
      C’est bien gentil de prêter attention à nos travaux.
      En matière de jardinage, je me considérerai toujours comme un débutant. La nature est prodigieuse et nous savons bien peu de choses. De plus, je constate avec regret et amertume que des connaissances ancestrales, améliorées pendant des siècles, se sont perdues au XXè siècle avec le triomphe arrogant des techniques modernes. Nous devons réapprendre et réinventer le savoir de nos grand-père. Le passé a de l’avenir…
      Je vous espère en bonne santé,

      Bien amicalement à vous deux,

      Frédéric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *