Silence, je dors

Quand Jody, notre chienne, aboie brièvement comme un cri, c’est le signal qu’elle a trouvé un animal.
A première vue, il n’y avait rien mais comme elle insistait il a fallu regarder de plus près en se glissant sous la haie. Et il y avait bien une bestiole.

En partie enfoncé dans les débris végétaux, à l’abri des grands froids, un hérisson est en train d’hiberner, protégé des éventuels prédateurs par ses piquants.

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est une bonne surprise. Le hérisson est un auxiliaire précieux au jardin mais il est menacé par les produits chimiques, les machines et les animaux domestiques .
Jody ne l’aurait peut-être pas croqué mais profondément dérangé dans son hibernation. Nos animaux domestiques sont souvent un danger pour les animaux sauvages.
Nos pratiques aux jardins ne lui sont pas toujours favorable.
Ici la haie a joué son rôle de niche écologique qu’il faut savoir laisser un peu sauvage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *