Le compostage : résumé de notre animation du 20 octobre 2018

Composter c’est réduire le volume des ordures ménagères et c’est valoriser ses propres déchets pour soi.

Que ce soit dans un lombricomposteur d’appartement, dans un container de petit jardin ou en tas dans un grand jardin, la recette est toujours la même : on apporte de la matière organique, déchets de cuisine, déchets verts etc…et on veille à ce que cette matière organique soit humide et aérée pour permettre aux organismes vivants (vers, insectes, bactéries…) de la décomposer progressivement en humus.

Pour aller plus loin:

composter, un acte en faveur du climat ?

les chiffres du compostage

guide du compostage

achat d’un composteur à prix préférentiel pour les habitants de Cœur du Var

Le lombricompostage

où trouver des vers de compost ?

 

Un Commentaire

  1. Pour compléter l’excellente formation pratique proposée par l’association
    je conseille de visionner le documentaire VOYAGE SOUS NOS PIEDS
    l’épiderme de la terre diffusé par ARTE on y retrouve pour fixer définitivement les acquis de la formation Sigalloux tous les points abordés : les différents étages du sol
    de la litière avec ses champignons indispensables aux racines des arbres et toute sa microfaune d’acariens , l’humus dans les trente cms au dessous puis le milieu sans lumière et oxygène où l’activité d’acariens spécialisés et de milliards de diverses bactéries est intense. Sa Majesté l’infatigable Ver de Terre (2 à 3 tonnes à l’hectare) y effectue un travail invisible et fondamental en permettant la circulation de l’eau au plus
    profond, en enrichissant le sol d’un engrais unique par les turricules, en l’aérant depuis la couche superficielle jusqu’à sa partie la plus profonde de telle sorte que ce sont les terres EN FRICHE qui sont les plus riches !
    Alors que les scientifiques sont tous d’accord pour admettre que cette vie intense sous nos pieds est à l’origine de la plus grande fertilité des sols nourriciers, nos agriculteurs se désespèrent
    COMMENT ALLONS NOUS FAIRE POUR DESINFECTER nos sols si les pouvoirs publics ne nous autorisent plus à utiliser le metam-sodium un petit frère du très controversé et à juste titre ! glyphosate
    A ce sujet j’interroge Frédéric pour la prochaine formation  :
    que signifie pour un agriculteur DESINFECTER le sol avant plantation ?
    Cette option me semble contraire à l’autonomie réparatrice et créatrice d’un monde souterrain si riche
    -quand on y tue pas toute vie comme le fait ce dangereux produit phytosanitaire- ,
    un monde qui est encore à découvrir conclut le documentaire 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *