février : la terre qui nourrit

Objectif :

Comprendre les fondements de la culture biologique. Comprendre que les sols sont vivants et qu’il faut préserver la qualité des sols pour l’avenir.

Les Outils :

Avoir préparé une tranché dans la terre, le tas de compost, un thermomètre, et la campagne Sigalloux à disposition.

Durée : 3 x 45 min

Déroulement : En 3 groupes de 8 ou 10 enfants par roulement.

Premier groupe : Qu’est-ce qu’il y a dans la terre ?

  • Montrer une tranchée : la partie organique, la partie plus minérale au fond.
  • Montrer des animaux qui vivent dans la terre et expliquer que la plus grande partie des organismes vivants du sol ne se voient pas à l’oeil nu mais que leur travail est essentiel.
  • Montrer le travail des vers de terre : galeries (aération et infiltration), déjections riches en nutriments pour les plantes.
  • Faire toucher et sentir la terre en tirer des conclusions avec eux.

Deuxième groupe : Qu’est-ce que c’est que le compost ?

    • Montrer le compost. Demander ce qu’on peut y mettre.
    • Expliquer les deux types de décomposition : Décomposition anaérobie (sans oxygène avec production de méthane) à éviter. Décomposition aérobie (avec production de gaz carbonique) à préférer.
    • Utiliser un thermomètre adapté pour mettre en valeur la température intérieure.
    • Montrer une coupe du tas de compost pour montrer comment évolue la matière organique pendant la décomposition.

– L’utilité des insectes et des bactéries.

– Faire sentir et toucher du compost bien décomposé.

Troisième groupe : L’agriculture biologique.

  • Montrer le paillage des arbres avec le BRF.
  • Montrer les buttes fertiles en préparation.
  • Expliquer la différence entre agriculture biologique (sans produit de synthèse, on nourrit la terre pour que la terre nourrisse les plantes) et l’agriculture conventionnelle (avec des produits de synthèse et des engrais minéraux qui nourrissent directement les plantes).
    Montrer le label AB sur des produits achetés. Expliquer qu’en achetant bio on participe à la protection des sols et de la biodiversité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *